R.I.C. + Païaka

Accueil > Programmation > R.I.C. + Païaka

20h : ouverture des portes
20h30 : Païaka
21h45 : R.I.C.

Tarif unique : PV 13€ - SP 16€ (hors frais de loc.)
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

Billetterie : http://web.digitick.com/r-i-c-paiaka-concert-le112-terville-02-mars-2019-css5-billetteriele112-pg101-ri5813675.html

Vous souhaitez de plus amples renseignements sur :
- les conditions de vente
- faire une demande d’assistance (PMR)
- comment vous rendre au 112
- faire une demande d’accréditation
- vous loger ou vous restaurer à proximité etc...
c’est par ici !

R.I.C. (Fr)

ric.jpg

Bio R.I.C. (Fr) :

R.I.C a le vent en poupe et repart sur les routes en 2018 avec un show explosif !

En 2006 premier album HOT TENSION 17 titres dont La Danse du Ragga BO du film Les Beaux Gosses de Riad Sattouf. Ce premier album marque aussi la collaboration avec Hervé Cristiani et la reprise reggae acoustique d’Il est Libre Max.

Été 2008 ! Rencontre avec le Flamenco et la famille Jimenez, une aventure incroyable chez le roi des Gitans d’où naitra l’album EL YANTO, savoureux mélange de Flamenco, de Ragga et de Jazz Manouche donnant vie à un voyage unique nommé RAGGAMENCO ! 17 titres enregistrés dans une Chapelle en live, one shot oblige comme vos plus vieux vinyles tournant encore sur nos platines. Kaïna titre phare, dont le clip déluré cartonnera sur les plateformes du net, héritant du prix « meilleur clip de l’année » décerné par FR3.

Été 2010 ! Rencontre avec Bernard Lavilliers. Reprise du titre Les Mains d’or pour un featuring magique. Le groupe originaire de Lorraine rend ainsi hommage à leurs pères et mères mineurs de fond, à une région marquée au fer rouge par la sidérurgie. Ce nouvel album ABORIGINAL marque un tournant dans le savoir-faire R.I.C, 15 titres avec au mix et au contrôle : Tyrone Downie le légendaire Wailer.
2012 : R.I.C LIVE le DVD qui scellera les 10 ans du groupe et cette énergie hors norme qu’il déploie sur scène. Roots, Rock, Reggae, Ska, Flamenco, Hip Hop et autres fusions endiablés, le style Hérissé est trouvé, lancé, abouti, mûri au contact du public.

700 concerts, 3 albums et 1 dvd live plus tard, le groupe distille, aux quatre vents ses notes, son style métissé, un univers de fêtes et de partage au répertoire World Music, costumes signés Nathalie Rutili et peintures tribales, danses, acrobaties et chose unique sur scène, un trampoline pour assoir leur folie festive.

2016 : C’est l’année de la maturité ! Signature en édition, distribution nationale chez PIAS, on s’organise on se donne les moyens d’une pleine réussite et sortie de leur nouvel album BLAH BLAH, une invitation au voyage, à l’engagement optimiste et à la bonne humeur. Sections drum and bass puissantes, rythmiques et mélodies savoureuses, sections cuivre et guests endiablés, voilà les secrets d’un opus bien ficelé !

Blah Blah !!! Place aux textes, aux chants, aux toasts, aux mots, à la prose et à la poésie urbaine. Un album à l’image du groupe R.I.C fait de partages, d’échanges, de curiosité, d’énergie et de créativité.

2017 : 33 000 albums depuis le début du groupe, le succès de Blah Blah se réalise avec le live, 25 dates sur la saison R.I.C s’impose comme un atout festif majeur au sein des plus beaux Festivals de l’hexagone. C’est aussi grâce à la réalisation de 5 vidéos clips que la notoriété du groupe sur les réseaux sociaux ne cesse ne s’amplifier, aidée par des passages TV comme D17 et TV5 monde !

2018 : Toutes voile dehors pour le booking la saison s’annonce riche en aventure ! Cette année sera aussi la création d’un nouvel album prévu pour décembre.

Païaka (Fr)

paiaka_presse_pic_1.jpg

Bio Païaka (Fr) :

Toujours défenseur d’un reggae à contre-courant, où la musique s’affranchit des constructions classiques et des clichés, PAÏAKA persiste et signe. Après un sacré paquet de concerts, des clubs aux plus grandes scènes, après huit années de boulot d’arrache-pied, et après un premier opus très réussi, où le groupe affirmait son identité et son désir de vivre (Alive Anyway – 2015), les huit Clermontois tracent leur propre ligne avec The Line , nouvel album taillé pour la fête, fier de ses couleurs et riche de messages forts, plein jusque là d’un reggae hypnotique, rythmé et puissamment cuivré. Ici, on s’épargne les certitudes faciles. Le discours est sincère, au singulier ou au pluriel. C’est l’histoire, les petites ou la Grande, c’est la vie, les humeurs, l’amour de la justice. C’est aussi (et surtout) la liberté, l’envie de danser, encore et toujours… Rebelle et conscient, The Line incite au lâcher prise, prend le temps de vivre, de s’installer dans son époque, avec le poids des maux asséné entre les deux yeux, et les joies légères à goûter en retour.

Porté par une belle maitrise du groove, des constructions classieuses, jazzy et un pur son roots, l’album s’enrichit de sonorités actuelles laissant place à un « modern reggae » aujourd’hui à pleine maturité. Cette évolution doit beaucoup à un certain FLOX, rencontré au gré des concerts et très vite tombé dans la marmite PAÏAKA. Producteur, musicien d’expérience, leader franco-anglais du mouvement nu-reggae connu pour ses productions léchées et ses innombrables collaborations, il a accompagné le processus de création du groupe et signe le mixage de cet opus rebondissant. Le secret ? Un mélange de roots envoûtant et de reggae énergique, une transe synthétique et charnelle qui s’installe illico et ne lâche rien, machine à danser alimentée non stop par une certaine idée de la vraie fête, à découvrir avant tout sur scène.

Car c’est bien là que PAÏAKA frappe fort, riche d’une tournée pléthorique qui a conduit le groupe partout en France et en Europe, avec Ziggy Marley, Alborosie ou Alpha Blondy, et sur les plus belles scènes du genre (Rototom Sunsplash, Reggae Sun Ska…). Et entre deux live, le groupe a pris le temps d’enregistrer un EP, une version Dub avec les Dub Shepherds, un beau vinyle intégrant des remixes de la scène électro et dub française, bref, une discographie déjà au top, enrichie aujourd’hui d’un petit dernier. Épaulé par Flower Coast, le label créé depuis plusieurs années et hébergé par la Coopérative de Mai, le groupe est sérieusement armé pour tracer sa ligne vers un bel horizon, où la flamme de la danse ne s’éteint jamais vraiment…